Une nouvelle charte éthique pour les acteurs de l’e-mailing

Cette charte a pour but de rappeler les règles de bonne conduite, dans un secteur dont les pratiques tendent à se détériorer. Pour contrer rapidement ce problème, le texte dispose d’une date limite de signature fixée au 29 février 2012. Après cette date, la charte sera considérée comme étant applicable et tout membre non signataire se verra exclure des réseaux des membres du CPA.

 

Quelle légitimité pour la charte ?

 

Le CPA constate depuis quelques temps un certain nombre d’abus en provenance de gestionnaires de bases e-mails peu scrupuleux. Ces derniers se servent de leurs bases pour faire des envois massifs répétés et usent, par moment, de pratiques à la limite de la législation française dans le domaine, voire outrepassent les lois en vigueur dans notre pays.

 

La conséquence de ces incivilités parvient à se faire ressentir auprès de tous les acteurs du secteur. Les mauvais élèves utilisant ces pratiques, dénaturent la pertinence de ce moyen de communication, en le dévalorisant auprès du grand public. Force est de constater qu’à la suite d’envois massifs sur des bases e-mails, une certaine défiance se profile dans le public visé. Ceci provoque une détérioration de la performance des campagnes pour l’ensemble du secteur et une augmentation du nombre de retours négatifs de la part des prospects (défiance des messageries provoquant des problèmes de délivrabilité par exemple).

 

La Charte du CPA reprend, ainsi, les règles du droit français en la matière et y apporte certains points de bonne conduite pour une amélioration de l’image du secteur. Espérons que cette charte soit suivie par le plus grand nombre et respectée, afin de redorer l’image de ce levier de communication et augmenter ses performances. Nos campagnes futures ne pourront que mieux s’en tenir.









www.000webhost.com